Quelle technique pour une bonne isolation intérieure des murs ?

Quelle technique pour une bonne isolation intérieure des murs ?

L’isolation intérieure des murs, est l’isolation la plus utilisée. Elle est particulièrement appréciée par les professionnels, car elle est simple et facile à mettre en place et peut se faire avec différents matériaux et isolants. Mais pourquoi recourir à ce type d’isolation ? Dans quels cas est-elle envisageable ? Et quelles sont les différentes techniques à mettre en œuvre pour une bonne isolation intérieure des murs ? Nous vous répondons.

Isolation intérieure des murs avec différentes techniques

L’isolation des murs est indispensable à tout foyer, vous avez le choix entre deux types d’isolation : intérieure ou extérieure. Et comme l’isolation par l’extérieur est plutôt onéreuse, on a tendance à se tourner vers une isolation intérieure des murs. Cette dernière peut être faite de différentes manières :

  • Par application dans une structure métallique ou en bois ;
  • Par application directe de panneaux ou de blocs ;
  • Par maçonnage de contre-cloisons ;
  • Par isolation projetée.

L’application dans une ossature métallique ou en bois est une technique utilisée sur les murs présentant des défauts ou ne pouvant pas supporter le poids d’une isolation. Le recours à une ossature permet la pose de toute sorte de produits : rouleaux, panneaux semi-rigides, isolants insufflés, etc. Que l’isolant utilisé soit de bio-source ou de source minérale, cette technique est très appréciée. L’isolation par application directe de blocs ou de panneaux, consiste à coller des panneaux rigides ou semi-rigides sur le mur. Avec cette technique, la surface habitable n’est pas réduite et en choisissant un bon isolant, tel que la ouate de cellulose, le polystyrène ou la fibre de bois, on obtient une bonne isolation thermique.

L’isolation intérieure par maçonnage de contre-cloisons n’est pas très courante, mais peut être une bonne solution si vous avez des défauts à cacher sur votre mur. Cette technique engendre l’entreprise de travaux, puisque l’isolant est posé contre le mur et couvert d’un second mur, mais cela résulte une réduction de la surface habitable. Quant à la technique de l’isolation projetée, elle consiste en la projection d’un isolant contre le mur. Cette technique peut être complémentée par l’application d’un enduit isolant qui va aider pour l’isolation thermique.

Pourquoi recourir à l’isolation intérieure des murs ?

Avoir une maison énergivore n’est jamais bon, et pour en finir avec ce problème, les murs doivent être bien isolés, à l’instar des façades nord et des fenêtres. On opte alors pour une isolation intérieure des murs et on renforce ainsi l’isolation thermique, mais aussi l’isolation phonique : de cette manière, on limite les perditions de chaleur et d’énergie et on réduit l’intrusion de nuisances sonores. Une bonne isolation intérieure des murs vous permettra de conserver la chaleur en hiver et de maintenir la fraîcheur en été.

Quand recourir à une isolation intérieure des murs ?

Pour isoler efficacement les murs périphériques de votre logement, vous pouvez le faire de deux manières : en optant pour une isolation intérieure ou extérieure. Le choix se fera automatiquement en fonction des contraintes du chantier et de la configuration du logement. Toutefois, il y a des fois où l’isolation des murs par l’intérieur est à privilégier :

Pour un logement en construction (neuf), l’isolation intérieure des murs est privilégiée, car elle permet d’avoir une bâtisse basse consommation (comme l’exige la loi) avec un prix avantageux. Pour cela, les ponts thermiques de la structure sont traités avec des rupteurs, ce qui va assurer la bonne continuité de l’isolation intérieure.

Pour un logement en rénovation, opter pour une isolation intérieure des murs présente divers avantages : c’est une façon simple, efficace et économique d’isoler sa maison. De manière générale, opter pour une isolation intérieure ne va pas réduire la surface habitable, ou alors de très peu. De plus, isoler les murs par l’intérieur augmente la surface d’usage, sans parler des économies énergétiques et de l’amélioration du confort du logement. En plus de la construction et de la rénovation, une isolation intérieure des murs peut être intéressante dans les cas suivants :

  • Impossibilité de pose d’isolation extérieure ;
  • Pour préserver le cachet du logement ;
  • En cas de non-ravalement de façade.

Si la façade extérieure est particulière en termes d’architecture et ne permet pas la pose d’une isolation extérieure, l’isolation intérieure est la solution. De même que si le logement est ancien et qu’on souhaite préserver son cachet.