fil resorbable c’est quoi et comment s’en occuper ?

fil resorbable c’est quoi et comment s’en occuper ?

La suture est une expression courante dans le domaine de la santé. Il s'agit d'une opération chirurgicale destinée à rapprocher les bords d'une plaie afin de favoriser sa cicatrisation. Cette pratique nécessite l’usage par le chirurgien, des agrafes, de la colle ou des fils. Si le recours au fil s’avère être plus fréquent lors des opérations, il faut quand même savoir qu’il en existe deux types : le fil résorbable et le fil classique. Que faut-il savoir particulièrement au sujet du fil résorbable et comment s’en occuper ?

Fil resorbable : de quoi s’agit-il ?

Le fil résorbable est un fil de suture qui en lien avec l’organisme, se dégrade progressivement. Autrement dit, il tombe tout simplement au fil du temps. Il se détache de lui-même du point de suture, quel que soit son emplacement. C’est tout le contraire avec le fil classique. Avec un aspect semblable à du coton, le fil résorbable est généralement blanc ou noir.

Comment fonctionne le fil résorbable ?

Ce fil est conçu pour s’éliminer tout seul. Que le point de suture soit à l’extérieur ou à l’intérieur du corps, le fil résorbable, en fonction du temps, s’enlève lui-même. Il peut aussi être utile à l’organisme après avoir subi un recyclage à travers les tissus au terme du processus de résorption. On note néanmoins que des patients ayant des points de suture superficiels tentent eux-mêmes de retirer les fils. L’aboutissement satisfaisant de cette tentative dépend de la manière dont ils s’y prennent. L’idéal, c'est de tirer simplement sur le nœud pour l’extraction. Cette opération peut sembler simple, mais il est important de savoir le faire. En d’autres termes, il n’est point conseillé d’user de la force lors du retrait. Cela pourrait générer des complications, en l’occurrence la réouverture de la plaie, voire son infection, ce qui n’est nullement le souhait du patient encore moins du médecin.

Pourquoi recourir à l’usage du fil résorbable ?

Le recours au fil résorbable est de plus en plus constaté à ce jour. L’avantage y afférant est la limitation des passages au bloc opératoire. Un chirurgien qui utilise un fil classique est tenu de se charger aussi de le retirer, et ceci en respectant tout au moins une procédure d’intervention adéquate. Au contrario, le fil résorbable permet d’escamoter cette étape tout en parvenant au même résultat : la cicatrisation du point de suture. En utilisant ce fil, le médecin peut suturer des parties de la peau très profonde ou quasiment difficile à atteindre. Il est à souligner que de nos jours, afin de désengorger les blocs opératoires, l’usage du fil résorbable est courant lors des interventions, surtout celles bénignes. Le spécialiste et son patient gagnent donc du temps au cours de l’opération en utilisant le fil résorbable.

Le fil résorbable : combien de temps dure-t-il ?

Plusieurs facteurs déterminent la durée de résorption des fils résorbables. Partant de l’évidence qu’ils n’ont pas tous la même résistance, c’est en tenant compte de la complexité de l’intervention que le médecin applique la suture appropriée. Sa durée peut donc varier d’un cas à un autre. L’autre déterminant fondamental, ce sont les matériaux utilisés pour suturer. Il est aussi essentiel de noter que l’organisme du patient et son hygiène peuvent agir sur la durée des fils résorbables. De telles évidences ne permettent pas de donner avec précision le délai d’élimination des fils. Seul le médecin peut être plus proche de réussir cette prédiction. Toutefois, selon le cas, ces fils tombent généralement dans un intervalle de 10 à 60 jours.

Comment s’occuper du fil résorbable ?

Après l’intervention chirurgicale, le patient devra respecter un certain nombre d’indications afin d’assurer le bon déroulement de son processus de rétablissement. Ce sont les consignes postopératoires standards. Une suture faite avec du fil résorbable ne vous épargne pas de l’application de ces consignes. Notamment, il est indiqué de s’abstenir de mouiller le pansement. Le fil ne doit pas être en contact avec l’eau afin d’éviter une infection de la plaie. De même, vous devez laisser le fil tomber de lui-même puisque le fil résorbable est fait pour s’autogérer. Par conséquent, votre manière de contribuer à la réussite de sa mission, c’est normalement de ne pas l’ôter de votre propre gré.

En définitive, le fil résorbable s’illustre positivement dans le processus de la suture. Il est avantageux et moins encombrant que celui classique. Néanmoins, son efficacité dépend, entre autres facteurs, de la manière dont le patient s’en occupe. Il gagne donc à appliquer les consignes de son médecin à ce propos.