Épilation au laser : comment ça marche ?

Épilation au laser : comment ça marche ?

L’épilation au laser est un sujet qui intéresse pratiquement tout le monde. Lassé du rasoir, de la cire, et autres techniques de torture, nous allons vous expliquer le fonctionnement du laser épilatoire. Nous allons vous parler du laser dermatologique, en particulier ceux destinés à l’épilation définitive. Comment fonctionnent les poils ? Comment se passent les séances ? Quels sont les risques et les contres indications ? Et surtout quels sont les résultats attendus ?

Pourquoi recourir à une épilation au laser ?

Il y a de multiples raisons d’envisager une épilation au laser, tout simplement parce que c’est contraignant de s’épiler ou de se raser régulièrement. Cela prend du temps et il faut toujours s’organiser par rapport aux activités que l’on a prévues de faire. En plus, ça provoque des boutons, des poils incarnés, des cicatrices… Pour toutes ces raisons, l’épilation au laser peut être une solution.

Comment ça marche ?

Le laser est une machine qui émet de la lumière qui est produite en électrocutant un matériau et dans le cas du laser c’est un petit cristal. Quand il reçoit l’énergie électrique, il émet une lumière très forte, très brève et dans une couleur très précise, on appelle ça la longueur d’onde. Quand vous êtes dehors au soleil avec un t-shirt noir, la lumière du soleil qui arrive sur le t-shirt est absorbée et est convertie en chaleur en dessous. Votre peau qui est sous le t-shirt ne reçoit pas directement la lumière du soleil, mais elle reçoit cette chaleur.

Le poil qui est plus foncé que la peau va absorber l’énergie du flash lumineux du laser, et le transmettre en chaleur juste autour de lui c’est-à-dire à sa racine. La racine se fait donc brûler très brièvement. C’est aussi pour cette raison que les poils doivent être courts lors d’une séance de laser. Pour qu’ils transmettent bien l’énergie à leur racine et non à la peau sur laquelle ils sont posés, sinon cela peut favoriser des brûlures superficielles de l’épiderme. Plus le poil est foncé et plus la peau est claire, plus le laser est efficace. Au contraire, si la peau est bronzée, l’énergie du laser va être absorbée un peu par les poils mais aussi par la mélanine qui est le pigment du bronzage, et cela donnerait des brûlures ou même des dyschromies qui sont des taches blanches ou brunes temporaires ou définitives.

Quels sont les types de lasers ?

Pour éviter le risque de brûlure sur les peaux mates ou noires, nous avons plusieurs types de lasers. Ils se différencient selon la couleur de la lumière émise par leur cristal, c’est leur longueur d’onde :

  • il y a le laser Alexandrites destiné plutôt aux peaux claires ;
  • le laser YAG pour les peaux mates à noires.

Quelques conseils utiles

Il faut que le poil soit court, 1 ou 2 mm, donc nous pouvons les raser ou les tondre un ou deux jours avant le rendez-vous. L’application de crème anesthésiante est possible au moins une heure avant la séance. Cela n’est pas nécessaire car le laser diffuse de l’air très froid pour anesthésier la peau en même temps que le traitement à lieu. Il vaut mieux ne pas mettre systématiquement de crème anesthésiante car elle augmente le risque de brûlure. Il ne faut pas appliqué de produit teinté sur la zone à traiter comme le fond de teint, une crème solaire, un auto-bronzant…

Méfiez-vous des vêtements foncés comme les jeans qui peuvent teinter la peau ou les sous-vêtements foncés qui peuvent faire de toutes petites bouloches qui restent collées dans les plis. Il vaut mieux prévoir des vêtements amples confortables et de couleur claire. Il faut éviter les produits photo sensibilisants comme certains médicaments et les compléments alimentaires qui favorisent le bronzage. Lors de la séance, vous devez porter des lunettes opaques ou teintées pour protéger vos yeux. En effet, le flash lumineux du laser est tellement intense qu’il pourrait abîmer votre œil s’il venait à le toucher.

Comment se passe une séance de laser ?

La pièce à main c’est-à-dire l’embout que le médecin applique sur votre peau fait des impacts d’environ 1cm de diamètre. Le laser ne cible donc pas les poils un à un, mais une petite zone. Il faut répéter les impacts plusieurs fois les uns à côté des autres pour couvrir une grande zone. Cela prend un peu de temps et la durée de la séance dépend donc de la surface à traiter. Cela peut prendre quelques minutes pour les aisselles, voire presque une heure pour les jambes entières.

Toutes les zones pileuses du corps peuvent être traitées même la région génitale. On évitera quand même l’épilation au laser de la zone qui est située sous le sourcil de par sa proximité avec l’œil.