.css-1nsodxf-margin{overflow:hidden;margin-top:0;margin-right:0;margin-bottom:0;margin-left:0;font-weight:500;}La Premier League bloque la tentative de Burnley de signer Victor Moïse du côté russe Spartak Moscou

.css-1nsodxf-margin{overflow:hidden;margin-top:0;margin-right:0;margin-bottom:0;margin-left:0;font-weight:500;}La Premier League bloque la tentative de Burnley de signer Victor Moïse du côté russe Spartak Moscou

Burnley auraient vu leurs tentatives d’amener le joueur du Spartak Moscou Victor Moses à Turf Moor « bloquées » par le première ligue.

Le joueur de 31 ans, qui a effectué un transfert permanent vers le Spartak Moscou de Premier League russe l’été dernier en provenance des champions d’Europe Chelseaest actuellement coincé dans la capitale au milieu du conflit entre la Russie et l’Ukraine.

À la suite de l’invasion, les ligues nationales de Russie et d’Ukraine ont été suspendues.

Publicité

La FIFA et l’UEFA ont rapidement pris la décision conjointe d’ouvrir une fenêtre de transfert spéciale en Russie et en Ukraine, les joueurs étrangers pouvant rejoindre d’autres équipes européennes sur des contrats à court terme.

On pense Sean DychéL’équipe avait accepté d’amener l’international nigérian Moses au club, selon Le courrier quotidienle Spartak, du côté de la Premier League russe, étant prêt à faciliter le transfert.

Mais malgré un accord à court terme en cours, le première ligue ont décidé d’intervenir en raison de « préoccupations concernant l’intégrité sportive de la compétition ».

Publicité

Moïse ne pourra pas rejoindre un club dans série A et le Bundesliganon plus, les deux compétitions empêchant également les transferts pour des raisons similaires.

Il pourra cependant rejoindre une équipe évoluant dans la Liguequi sont disposés à permettre aux joueurs touchés par la guerre de rejoindre le plus haut niveau du football espagnol.

En février, il a été confirmé que Moses avait signé un nouveau contrat qui le maintiendrait au Spartak Moscou en Premier League russe jusqu’en 2024.

Moses a déclaré après l’annonce : « Je peux dire en toute confiance que le Spartak est mon club. Je suis heureux de faire partie de la famille rouge-blanc jusqu’en 2024 au moins.

Publicité

« Je continuerai à aider l’équipe à atteindre ses objectifs. Je suis tombé amoureux de tout le monde au Spartak et je suis vraiment heureux d’être ici. »