Chaudière

Chaudière

Le cœur du système de chauffage : la chaudière

La chaudière de chauffage est, pour ainsi dire, le cœur de tout système de chauffage. Ici, le combustible est converti en énergie thermique, pour ensuite être acheminé vers les radiateurs via le système de tuyauterie. En général, une chaudière se compose d’une chambre de combustion, d’une grille ou d’un brûleur, d’une unité de transfert de chaleur et d’un système d’échappement.

Chaudière murale gaz à condensation © Buderus
Chaudière murale gaz à condensation © Buderus

Avec les systèmes de chauffage au gaz ou au mazout, le brûleur assure que les sources d’énergie sont brûlées dans la chambre de combustion. Avec les combustibles solides, il n’y a pas de brûleur dans la chambre de combustion, mais une grille. Sur celui-ci, par exemple, des bûches ou des granulés de bois sont empilés et brûlés. La chaleur résultante est ensuite transférée à l’eau de chauffage via une unité de transfert de chaleur. Les gaz de combustion de la chaudière s’écoulent par la cheminée via un système de gaz de combustion approprié.

La structure schématique des chaudières de chauffage
La structure schématique des chaudières de chauffage

Chaudières de chauffage – de nombreuses variantes différentes

Les chaudières existent dans presque d’innombrables variantes. Il est logique de différencier :

  • le carburant
  • type de chaudière
  • type de contrôle
  • motif
  • mode de fonctionnement

comme combustibles Les vecteurs énergétiques fossiles tels que le mazout et le gaz sont possibles, mais aussi les combustibles solides tels que le bois de chauffage ou les granulés et le charbon. Bien sûr, il est également possible d’utiliser du biogaz ou du gaz liquide et de l’hydrogène, qui attire de plus en plus l’attention compte tenu de la pénurie de gaz.

Tous les deux types de chaudières On distingue les chaudières dites à constante, les chaudières à basse température et les chaudières à condensation. Cependant, les deux premiers types de chaudières mentionnés ne sont plus à jour. Les chaudières constantes fonctionnent avec des températures constamment élevées pour éviter la condensation des gaz d’échappement. Avec les chaudières basse température, les températures ont déjà été considérablement réduites, mais l’état de l’art est celui des chaudières à condensation qui sont très performantes car elles utilisent également l’énergie contenue dans les fumées.

Comment fonctionne la technologie de condensation d'huile
Comment fonctionne la technologie de condensation d’huile

Tous les deux type de contrôle les chaudières sont divisées en chaudières à brûleurs à un étage, à plusieurs étages et modulants. Les brûleurs à régulation modulante sont à la pointe de la technologie et adaptent la puissance aux exigences respectives.

LIRE  Les scientifiques deviennent les premiers dans l'histoire à créer des robots vivants capables de se reproduire

Après tout, il existe différents types de chaudières conceptions, suspendu ou debout. Avec les chaudières à condensation modernes, les modèles muraux pouvant être installés de manière relativement peu encombrante sont courants, en particulier avec les systèmes de chauffage au gaz. Les chaudières au sol nécessitent plus d’espace, mais sont également courantes avec les chaudières à condensation au mazout ou les systèmes de chauffage à combustible solide. Les appareils posés au sol sont considérés comme plus faciles à réparer et à entretenir que les appareils muraux, d’autant plus que tous les composants sont plus accessibles.

Dans le mode de fonctionnement des chaudières de chauffage, une distinction est faite entre le fonctionnement indépendant de l’air ambiant et le fonctionnement dépendant de l’air ambiant. Il s’agit de distinguer d’où provient l’air nécessaire à la combustion. En cas de fonctionnement dépendant de l’air ambiant, cet air provient de la pièce dans laquelle la chaudière est installée. Ici, il faut explicitement s’assurer que l’alimentation en air est garantie, normalement via des ouvertures appropriées dans le mur extérieur. Les chaudières qui dépendent de l’air ambiant ne sont donc pas autorisées pour l’installation dans les pièces d’habitation. Pour les chaudières indépendantes de l’air ambiant (toutes les chaudières à condensation), l’alimentation en air se fait par une conduite depuis l’extérieur.

Chaudière fioul à condensation © IWO
Chaudière fioul à condensation avec ballon d’eau chaude © IWO
Pointe: Trouvez les entreprises spécialisées les moins chères pour les systèmes solaires et les systèmes de chauffage.

Interdiction des anciens appareils de chauffage selon GEG

Avec le Building Energy Act 2020 (GEG), de vastes obligations de remplacement des anciennes chaudières ont été adoptées. La loi sur l’énergie dans les bâtiments stipule, entre autres, qu’en cas de changement de propriétaire dans un immeuble ancien de deux appartements ou plus, les chaudières de plus de 30 ans doivent être remplacées dans les deux ans. Les chaudières installées avant 1991 qui fonctionnent au mazout ou au gaz ne peuvent plus fonctionner et les chaudières installées après 1991 peuvent fonctionner pendant 30 ans au maximum. Des exceptions s’appliquent à certaines tailles de chaudières et, surtout, toujours aux maisons individuelles et jumelées à usage personnel.

Le radiateur a plus de 30 ans : alors il peut y avoir obligation de le remplacer
Le radiateur a plus de 30 ans : alors il peut y avoir obligation de le remplacer

Cela dépend de la source d’énergie

Avant de choisir un nouveau système de chauffage, vous devez choisir le bon combustible. Par conséquent, lors du choix de la source d’énergie, la loi sur l’énergie des bâtiments (GEG) et la loi sur la protection du climat doivent être prises en compte.

  • pétrole est toujours justifié en tant que source d’énergie – en particulier compte tenu de la pénurie de gaz prévue en 2022. Ici aussi, les coûts ont énormément augmenté, la taxe sur le CO2 rend le pétrole encore plus cher, mais les canaux d’approvisionnement pour le pétrole ne sont pas aussi unilatéraux que pour le gaz.
  • Un camion-citerne à mazout apporte du mazout au lieu de consommation © Jürgen Fälchle
    Un camion-citerne à mazout apporte du mazout au lieu de consommation © Jürgen Fälchle
  • gaz est sur toutes les lèvres à l’été 2022. Même si l’UE classe le gaz comme une source d’énergie respectueuse de l’environnement, les prix devraient continuer à exploser compte tenu des options d’approvisionnement limitées. Selon le GEG, les nouveaux chauffages au gaz doivent également être combinés avec des énergies renouvelables. À partir d’août 2022, les subventions pour les systèmes de chauffage hybrides au gaz seront également complètement supprimées. Si vous optez pour le chauffage au gaz, vous avez également besoin d’un raccordement au gaz dans la maison.
  • Flamme de gaz © ArtmannWitte, stock.adobe.com
    Le gaz naturel est une source d’énergie populaire © ArtmannWitte, stock.adobe.com
  • bois est un carburant climatiquement neutre, mais produit des particules lorsqu’il est brûlé. Le bois étant une matière première renouvelable, l’achat d’une chaudière à bois ou à granulés est encouragé. Il est également judicieux ici de remplacer les anciennes chaudières. L’installation de séparateurs de poussière est fortement recommandée afin de minimiser l’exposition aux poussières fines. Si vous décidez d’utiliser du bois ou des granulés, vous avez cependant besoin d’un espace de stockage adapté.

    La chaudière à bois n’a pas de brûleur dans la chambre de combustion, mais une grille. Des bûches de bois sont empilées dessus, qui brûlent par le haut. Cependant, les chaudières dotées de la technologie de gazéification sont particulièrement efficaces. Lors de la combustion, l’air est soufflé sur la pile de bois. Le gaz produit lors de la combustion est brûlé dans une deuxième chambre et utilisé pour générer de la chaleur supplémentaire.

    Chauffage au bois © stockphoto-graf ,stock.adobe.com
    Chauffage au bois © stockphoto-graf , stock.adobe.com

La chaudière à granulés fonctionne avec de petits granulés de bois, qui sont automatiquement transportés du silo au brûleur. Les chaudières à granulés offrent plus de commodité que les chaudières à bois, mais nécessitent toujours une intervention manuelle de temps en temps. Par exemple, lorsque les bacs à cendres doivent être vidés après plusieurs semaines.

LIRE  Pompes à chaleur dans les bâtiments anciens
Granulés de bois © Ehrenberg images, stock.adobe.com
Granulés de bois © Ehrenberg images, stock.adobe.com
Chauffage au bois © stockphoto-graf , stock.adobe.com
Sources d’énergie et combustibles en comparaison

Comparaison des sources d’énergie et des combustibles : les énergies renouvelables en plein essor Quiconque envisage aujourd’hui un système de chauffage est automatiquement confronté à la question de… continuer la lecture

Tout se résume à la bonne taille

La taille et la puissance idéales du générateur de chaleur peuvent être déterminées, par exemple, selon la norme DIN 4701 (calcul des besoins en chaleur). Cependant, étant donné que d’autres facteurs individuels mais décisifs tels que l’isolation thermique ou la chaleur moyenne requise dans le logement doivent être pris en compte, le calcul doit être laissé à un spécialiste. Toute personne utilisant des combustibles fossiles doit installer un ballon d’eau chaude en plus de la chaudière afin d’utiliser efficacement les énergies renouvelables prescrites par le GEG, par exemple sous forme d’énergie solaire thermique.

La taille optimale de la chaudière est importante, mais difficile à déterminer pour le profane
La taille optimale de la chaudière est importante, mais difficile à déterminer pour le profane

Le contrôle de chauffage selon DIN 15378 peut être utilisé pour vérifier les conditions sur place. Il est par exemple proposé par les chauffagistes et coûte entre 100 et 200 euros. L’argent est bien investi, d’autant plus qu’une entreprise qualifiée a beaucoup d’expérience dans le remplacement des systèmes de chauffage et peut donc donner des conseils pour une optimisation supplémentaire en même temps.

POINTE

Utilisez notre service de devis gratuit : comparez les prix des chauffagistes et économisez jusqu’à 30 %

Combien coûte une nouvelle chaudière ?

Le prix d’une chaudière neuve dépend avant tout du combustible utilisé. Une chaudière à pellets est nettement plus chère qu’une chaudière à fioul ou à gaz. Mais lors de l’achat, vous devez toujours garder un œil sur les coûts d’exploitation en cours. Parce que les frais de combustible sont déterminants pour vos frais de chauffage. Cependant, lors d’un investissement, chacun doit se rendre compte que les chaudières de chauffage, même les chaudières à condensation économiques, ne sont qu’une technologie de transition sur la voie d’un chauffage climatiquement neutre. Actuellement, les pompes à chaleur alimentées par de l’électricité provenant de sources renouvelables sont considérées comme la technologie du futur, tout comme les systèmes solaires thermiques.

LIRE  Gamer éviscéré alors qu'il achète une Xbox Series X «450 £ Doorstop»

Les prix indiqués dans le tableau se réfèrent uniquement aux coûts de la chaudière seule.

type de chaudière Prix
Chaudière gaz à condensation murale 2 000 € – 4 000 €
Chaudière gaz à condensation au sol 3 500 € – 6 000 €
Chaudière fioul à condensation 4 000 € – 6 000 €
chaudière à granulés 7 500 € – 11 500 €
chaudière à bûches (20 Kw) 8 000 € – 12 000 €
technologie de condensation

Technologie de chaudière à condensation Pour beaucoup, cela semble presque incertain lorsque l’on lit des cotes d’efficacité de plus de 100 % sur des appareils de chauffage ? Grâce à la technologie des chaudières à condensation,… continuer la lecture